Mauna Kea Mauna Kea

Comment réaliser une boîte à insectes (2): étaler et étiqueter vos insectes

 

Que vous soyez un entomologiste débutant ou un étudiant chargé de réaliser un travail, préparer votre première boîte à insectes est un défi en soi. Antoine Hubaut, un passionné d’entomologie, nous livre ses conseils pour les débutants.

 

Vous voilà donc en pleine chasse pour prélever vos insectes. Dès la chasse, il va falloir penser à la préparation de votre boîte à insectes.

 

Placez vos spécimens dans de petites boîtes

 

Vous pouvez utiliser des flacons de chasse spécialement prévus à cet effet, ou récupérer d’anciennes boîtes à pellicule de l’époque de la photographie argentique. "Dans tous les cas, n’oubliez pas de numéroter vos flacons. Cela vous permettra de faire correspondre chaque insecte avec vos notes."

 

Prenez les notes nécessaires

 

Dans votre petit carnet — ou sur votre smartphone — notez les éléments nécessaires à l’étiquetage scientifique de vos prises:

 

  • Date
  • Lieu
  • Mode de capture
  • Insecte (au moins sommairement identifié)
  • Éventuellement, dans quel environnement l’insecte a été trouvé au moment de la capture

 

"N’oubliez pas que la valeur scientifique d’une boîte dépend principalement de deux facteurs: un étiquetage correct, et des insectes en suffisamment bon état pour pouvoir les identifier correctement."

 

Procédez à la mise à mort

 

Ce n’est pas le sujet de conversation préféré des entomologistes, mais vous devrez forcément tuer les insectes qui finiront dans votre boîte. Pour cela, il existe plusieurs méthodes, plus ou moins délicates.

 

"Personnellement, je mets les insectes dans un petit bocal fermé avec un morceau de coton imbibé d’acétone ou d’acétate d’éthyle. Cela peut être un flacon de chasse ou bien un pot en plastique avec couvercle hermétique. Dans les deux cas, l’insecte meurt rapidement. Une autre possibilité est de mettre l’insecte au congélateur plusieurs heures, voire plusieurs jours si vous souhaitez l’étaler plus tard. Certains insectes, notamment les abeilles, bourdons et guêpes, supportent bien la congélation. Parfois, ils reviennent à la vie lorsqu’ils ont passé un petit peu de temps à température amiante. N’hésitez donc pas à les laisser plusieurs heures au congélateur."

 

Antoine Hubaut reste cependant réservé sur la congélation. "J’ai déjà remarqué que le processus affectait les couleurs, qui sont moins vives que lorsque vous utilisez des produits chimiques."

 

Maunakea-etalage-utilisation-etaloir-émalène (1)

Étalez vos insectes

 

L’étalage est le moment où vous devrez faire preuve de patience et de précision. Sur votre support en polystyrène expansé, piquez l’animal avec une épingle de taille adéquate. L’endroit dépend du genre d’insecte:

 

  • Hyménoptères, diptères, lépidoptères, etc.: dans le thorax
  • Hémiptères: dans le scutellum, un petit triangle juste en dessous du thorax
  • Coléoptères: en haut de l’élytre droit, environ aux trois quarts

 

"Ce sont les conventions d’étalage. Si vous faites une boîte à vocation scientifique, vous devrez certainement respecter ces conventions — en plus de l’étiquetage."

 

La deuxième étape consiste à utiliser une série d’épingles pour positionner les différents membres de l’animal dans la position que vous souhaitez leur donner. "C’est la partie la plus délicate: vous devez déplier tout doucement les ailes, les pattes, les antennes, les mandibules, les élytres si c’est un coléoptère, etc. Tout dépend de votre sens de l’esthétique et du degré de perfectionnisme dont vous avez envie de faire preuve.

 

Personnellement, j’aime bien prendre la place nécessaire pour les déplier dans la position la plus naturelle possible. Certains préfèrent une position plus "ramassée" qui permet de mettre plus d’insectes dans une seule boîte à insectes. Comme j’aime le travail bien fait, je peux passer de longues minutes, voire plusieurs heures sur certains insectes pour qu’ils soient aussi symétriques et parfaits que possible. Donc oui, ça prend du temps. C’est pour ça que la boîte à insectes est la terreur des étudiants! Cela dit, l’étalement d’un insecte n’est pas toujours aussi long: certains sont prêts en 10-15 minutes. Et dites-vous qu’avec l’expérience, ça va de plus en plus vite."

 

Notons que la technique est différente pour les papillons, puisque là il faut utiliser du papier calque - appelé aussi papillote - et un petit crochet, ainsi que des plaques de frigolite rainurées pour y positionner le corps de l’insecte. Le mieux est d'utiliser des pinces de dissection.

 

Un petit truc d’Antoine: n’hésitez pas à faire des recherches sur YouTube: il y a des tas de tutoriels de spécialistes qui expliquent comment bien étaler un insecte.

 

Maunakea-etalage-insectes-divers (2)

Laissez sécher

 

L’étape suivante, comme pour un herbier, est le séchage. "Votre insecte doit sécher avant que vous puissiez retirer les épingles. Pour un bousier, comptez 5 jours. Pour un papillon, 3 à 5 jours. Après, si vous voulez être vraiment "safe", laissez l’insecte sécher entre 5 jours et 1 semaine".

 

Une fois secs, les membres et les organes ne bougeront plus et vous pourrez retirer les épingles, mettre l’insecte dans la boîte à insectes et l’étiqueter correctement au moyen d'étiquettes d'identification adéquate.

 

Notre passionné d’entomologie recommande de ne pas rester inactif pendant le séchage. "Vérifiez de temps à autre si tout est toujours bien positionné. Vous pouvez rectifier une épingle en cours de séchage. Une fois que l’insecte a séché, par contre, vous risquez de casser l’élément que vous essayez de repositionner."

 

Dernier conseil pour les étudiants

 

Pour Antoine, qui a passé avec succès l’épreuve de la boîte, il y a un élément auquel faire attention. "Certains étudiants tentent de tricher en achetant des insectes déjà étalés. N’essayez pas ce genre de ruse: un entomologiste averti repérera immédiatement que le degré de séchage des insectes n’est pas le même, avant même de s’intéresser à la position.

 

Et puis, votre boîte est censée participer à un effort de recensement, et représenter les insectes collectés dans une zone géographique particulière. Il est donc important de jouer le jeu."

 

*************************************************************************************************************************

 

Nous remercions Antoine pour le temps partagé durant l'interview et les échanges de ses quelques trucs et astuces.

 

Nous souhaitons à Antoine - ainsi qu'à tous les étudiants actifs dans le domaine de l'environnement - beaucoup de succès dans leurs études et encore de nombreuses heures à passer au-dessus de leur étaloirs.

 

Utilisez vous la même séquence d'actions qu'Antoine pour étaler vos insectes? Comment les tuez-vous?

 

Partagez votre expérience via un commentaire ou bien sur notre page Facebook.

 

Nous sommes impatients de les découvrir

 

A bientôt

Poster un commentaire

  • paiements_securises Paiement sécurisé
    Commandez en toute sécurité
  • livraison_express Livraison rapide
    Expédition & Livraison rapide
  • customer_service Service client
    À vos côtés 7j / 7 !
  • satisfait_rembourse Satisfait ou remboursé
    14 jours pour changer d'avis
Voir les Voir le produits trouvés produit trouvé Pas de produits trouvés icon-close
Une erreur s'est produite, veuillez réessayer ultérieurement. Voir le produit Aucun produit n'a été trouvé lors de la recherche Nouveauté Promotion Solde Vente flash  € loading ending recherche
Chargement..