Le bourdon terrestre

Quand on parle des abeilles domestiquées, on pense souvent à l’abeille mellifère… mais on oublie parfois que le bourdon terrestre est l’une des abeilles les plus élevées dans le monde, notamment pour assurer la pollinisation des plantes cultivées en serre, comme les tomates. Cette espèce très commune partout apparaît dès la fin de l’hiver et s’observe jusqu’en automne dans les régions plus septentrionales d’Europe. Les reines hibernent pendant la période automne-hiver, mais au Royaume-Uni et en Méditerranée, on peut observer des reines, voire des ouvrières sur certaines plantes, notamment horticoles et exotiques, qui fleurissent au coeur de l’hiver ! Le bourdon terrestre est un pollinisateur essentiel des plantes à fleurs cultivées et de nombreuses plantes sauvages, en particulier au printemps. 

bourdon_terrestre_maunakea

Description 

Le bourdon terrestre est une abeille sauvage de grande taille, au corps recouvert d’une abondante pilosité noire avec deux bandes jaune orangé (une sur le thorax, une sur l’abdomen) et une bande blanche à l’extrémité de l’abdomen. Il fait partie d’un groupe d’espèces très proches et pratiquement indifférenciables sur le terrain, avec, entre autres, Bombus lucorum, Bombus magnus et Bombus cryptarum. Toutes ces espèces ont une face courte, contrairement au bourdon des jardins qui a une face allongée et une bande de poils jaunes supplémentaire sur l’arrière du thorax. Les sous-espèces du bourdon terrestre du Royaume-Uni, de la Péninsule Ibérique, de Corse, de Sardaigne, des Balkans et d’Italie sont chacune dotées d’une pilosité aux couleurs caractéristiques, différentes de la sous-espèce nominale (Bombus terrestris subsp. terrestris) présentée ici. 

 

Biologie et écologie 

Le bourdon terrestre est l’une des abeilles sauvages les plus communes dans les parcs et jardins, ainsi que dans les villes et les milieux agricoles. Les nids sont installés dans des terriers souterrains de rongeurs, et les colonies sont parfois assez populeuses (jusqu’à 500 individus, contre 100 à 200 pour le bourdon des pierres). Ce bourdon terrestre est une espèce de type pollen storer, c’est-à-dire qui stocke le pollen dans des cellules distinctes des cellules larvaires.

Plantes visitées 

Le bourdon terrestre visite une grande diversité de plantes à fleurs sauvages et cultivées. Les reines et les ouvrières ne semblent pas montrer de préférence marquée pour certaines plantes en particulier, et on peut les observer sur le lierre jusqu’au début de l’automne. Les mâles sont tout aussi généralistes, même si, en été, on les observe plus régulièrement sur des plantes riches en nectar, comme les chardons, les cirses et les centaurées.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les andrènes, leurs particularités et comment les repérer, nous vous invitons à vous tourner vers le livre « Abeilles sauvages » écrit par Nicolas Vereecken et Bernhard Jacobi.

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle
paiements_securises Paiement sécurisé
Commandez en toute sécurité
livraison_express Livraison rapide
Expédition & Livraison rapide
customer_service Service client
À vos côtés 7j / 7 !
satisfait_rembourse Satisfait ou remboursé
14 jours pour changer d'avis

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,