Le bourdon des arbres

La deuxième quinzaine du mois de mars est généralement la période où les reines de bourdon des arbres émergent de leur hibernaculum, sorte de petite cachette dans laquelle elles ont passé l’hiver (sous l’écorce d’un arbre, dans une anfractuosité du sol, etc.). cette espèce est l’un des bourdons communs de nos régions, et semble être actuellement en expansion. Après avoir atteint le Royaume-Uni en 2001, où il a colonisé une grande partie du sud du pays, le bourdon des arbres se serait récemment installé en Islande, à proximité des centres urbains. Partout ailleurs en Europe, on peut l’observer jusqu’au coeur des villes. À l’échelle européenne, cette espèce n’est pas considérée comme menacée. On la rencontre jusqu’en Asie, où elle est présente au Kamchatka.

bourdons_des_arbres_maunakea

Description 

Le bourdon des arbres, de par son allure caractéristique, a peu de chance d’être confondu avec d’autres espèces de bourdons européens. Mâles et femelles présentent une pilosité hirsute brun-roux sur le thorax, blanche sur l’extrémité de l’abdomen, et complètement noire partout ailleurs. Une petite mise en garde est tout de même nécessaire pour l’identification, car il existe des reines et des ouvrières très mélaniques, avec pilosité thoracique noire. Les mâles ont parfois de poils plus clairs sur le dessus de leur corps. 

 

Biologie et écologie 

Comme chez tous le bourdons, la reine de bourdon des arbres passe l’hiver en hibernation et vit seule pendant les premières phases de l’installation de la colonie. Elle construit d’abord un petit pot de cire dans lequel elle pond quelques oeufs qu’elle « couve » véritablement grâce à sa chaleur corporelle, qui est d’environ 30°C. Elle nourrit ensuite les jeunes larves avec du nectar et du pollen par trophallaxie (transfert de nourriture de bouche à bouche) ; ces larves seront les futures ouvrières. Comme son nom l’indique, le bourdon des arbres niche hors sol, par exemple dans les nichoirs pour oiseaux ou dans les cavités des vieux arbres. 

Plantes visitées 

Le bourdon des arbres visite une grande diversité de plantes à fleurs. Au printemps, les reines qui sortent d’hibernation visitent les premières fleurs de nos parcs et de nos jardins, mais aussi de nos forêts, de nos campagnes et de nos villes. Citons, par exemple, les pulmonaire, les giroflées, ou encore les fleurs des arbres fruitiers, comme les cerisiers, les pommiers, le poiriers, et celles des arbrisseaux tels que les framboisiers ou les myrtilliers. Actif toute l’année, le bourdon des arbres est un pollinisateur important pour bon nombre de plantes sauvages et cultivées en Europe. 

Si vous souhaitez en savoir plus sur les andrènes, leurs particularités et comment les repérer, nous vous invitons à vous tourner vers le livre « Abeilles sauvages » écrit par Nicolas Vereecken et Bernhard Jacobi.

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle
paiements_securises Paiement sécurisé
Commandez en toute sécurité
livraison_express Livraison rapide
Expédition & Livraison rapide
customer_service Service client
À vos côtés 7j / 7 !
satisfait_rembourse Satisfait ou remboursé
14 jours pour changer d'avis

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,