L’eucère à longues antennes

Vers fin avril, début mai, alors que bon nombre d’espèces d’abeilles sauvages sont déjà très actives, démarre la saison d’une espèce tout à fait remarquable par la morphologie des mâles : l’ulcère à longues antennes. Cette abeille était toutefois très commune en Europe : on l’observait régulièrement dans les campagnes, surtout dans les prairies de fauche. L’intensification de l’agriculture, la raréfaction des légumineuses qui fleurissent au moment de son émergence et la régression des milieux semi-naturels ont contribué au déclin de cette abeille solitaire dans plusieurs régions. On ne note cependant pas de régression significative de son aire de distributions, et elle reste localement abondante dans les régions méditerranéennes, ce qui explique qu’elle ne soit pas considérée comme menacée en Europe. 

eucere-a-longues-antennes

Description 

Comme son nom l’indique, cette abeille présente de très longues antennes, seulement chez les mâles, toutefois. Chez les mâles fraîchement émergés, la pilosité de la face, du thorax et des deux premiers tergites est de couleur fauve, mais cette coloration s’estompe vite. Chez les mâles également, les segments apicaux de l’abdomen sont couverts de poils sombres, tandis que leurs pattes et la face inférieure de leur corps présentent une pilosité blanc cassé. Les femelles ont une pilosité brun clair sur le thorax, et les segments de l’abdomen sont bordés latéralement de taches de poils blanchâtres et denses, d’un aspect feutré. Un examen microscopique est nécessaire pour distinguer l’eucère à longues antennes de son espèce soeur, Eucera Nigrescens. 

 

Biologie et écologie 

Comme les andrènes, cette espèce fait son nid dans les sols meubles. La femelle creuse une galerie dans un sol argileux ou sablonneux. Dans les conditions favorables, notamment au niveau des ressources alimentaires, les nids peuvent être nombreux et se regrouper en bourgades. Pendant la période de reproduction qui suit immédiatement l’émergence, les mâles cherchent les femelles en volant rapidement au ras du sol sur l’ensemble de la zone de nidification.

Plantes visitées

L’eucère à longues antennes ne récolte de pollen que sur les légumineuses. Elle affectionne plus particulièrement les trèfles, les vesces, les lotiers et les luzernes. Comme chez l’abeille domestique, les mélittes et les bourdons, le pollen, humidifié avec du nectar, est transporté sur la face extérieure des tibias postérieurs, un comportement relativement rare chez les abeilles sauvages de nos régions, qui transportent le plus souvent du pollen sec, sans ajout de nectar. Les mâles sont les seuls pollinisateurs réguliers de l’ophrys bourdon.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les andrènes, leurs particularités et comment les repérer, nous vous invitons à vous tourner vers le livre « Abeilles sauvages » écrit par Nicolas Vereecken et Bernhard Jacobi.

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle
paiements_securises Paiement sécurisé
Commandez en toute sécurité
livraison_express Livraison rapide
Expédition & Livraison rapide
customer_service Service client
À vos côtés 7j / 7 !
satisfait_rembourse Satisfait ou remboursé
14 jours pour changer d'avis

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,